Un facteur d'Overijse licencié pour avoir retenu et ouvert des centaines de lettres

13/08/13 à 14:26 - Mise à jour à 14:26

Source: Le Vif

(Belga) Un facteur d'Overijse a été licencié par Bpost pour avoir omis de distribuer des centaines de lettres dans les derniers mois, les avoir ouvertes et stockées chez lui, a révélé la VRT mardi. L'information a été confirmée par Bpost, qui affirme toujours sanctionner ce genre d'incident par un licenciement immédiat. On ignore encore pourquoi le facteur a agi de la sorte.

Un facteur d'Overijse licencié pour avoir retenu et ouvert des centaines de lettres

Le facteur aurait avoué sa faute à son employeur à la fin du mois de juillet, après que la police eut trouvé chez lui des centaines de lettres. Les policiers s'y étaient rendus pour un tout autre incident, selon le porte-parole de Bpost, Fred Lens. "Il a commis au moins trois fautes professionnelles", ajoute-t-il: "la retenue, l'ouverture et le vol de courrier". Il s'agirait d'environ 500 lettres, cartes, etc., issues de différentes rondes du facteur, sur une longue période de temps. Celles-ci vont à présent être distribuées à leurs destinataires, assure le porte-parole. Les cas semblables sont très rares, selon Fred Lens. "Nous avons 12.000 facteurs, qui distribuent le courrier 300 jours par an. Il y a quelques cas de retenue de courrier chaque année, mais ce nombre reste très limité proportionnellement", explique-t-il. Dès la formation de son personnel, Bpost insiste sur le respect du secret du courrier. Chaque facteur sait qu'il sera immédiatement licencié s'il ne s'y plie pas. (Belga)

Nos partenaires