Un ex-Premier ministre somalien nouveau président de la région semi-autonome du Puntland

08/01/14 à 18:02 - Mise à jour à 18:02

Source: Le Vif

(Belga) Un ancien Premier ministre somalien, Abdiweli Mohamed Ali, a été élu mercredi président du Puntland, devançant d'une voix le favori pour diriger cette région semi-autonome de la Somalie connue pour abriter de nombreux pirates et régulièrement en proie aux attaques d'islamistes.

Un ex-Premier ministre somalien nouveau président de la région semi-autonome du Puntland

M. Ali, un économiste approchant la cinquantaine, a été élu par 33 des 66 députés au troisième tour de scrutin, avec une voix seulement de plus que le président sortant Abdurahman Mohamed Farole, qui était arrivé en tête des deux tours précédents. Un bulletin a été déclaré non valide. M. Farole a accepté sa défaite, souhaitant la réussite de son rival et assurant que l'élection avait été "honnête et démocratique". Les députés avaient été nommés le mois dernier par un groupe de chefs locaux. A la pointe nord-est de la Somalie, le Puntland, région pauvre, a déclaré son autonomie en 1998, sans toutefois faire sécession avec la Somalie, contrairement à son voisin le Somaliland qui a proclamé son indépendance dès 1991. La région, qui représente à elle seule près d'un tiers du territoire somalien, reconnaît l'autorité du gouvernement de Mogadiscio dans un cadre fédéral et fonctionne avec ses propres institutions et sa propre administration. Ravagée par des années de guerre comme le reste de la Somalie depuis la chute du président Siad Barre en 1991, elle est aussi un repaire de pirates, qui opèrent depuis les côtes sur l'océan Indien. Abdiweli Mohamed Ali est né en 1965 dans ce qui est aujourd'hui le Puntland. Parti d'abord étudier dans la capitale somalienne Mogadiscio, il a ensuite mené une brillante carrière académique aux Etats-Unis, où il a notamment enseigné à Harvard. Parlant l'anglais, l'italien et l'arabe en plus du somali, il a occupé le poste de Premier ministre de la Somalie de juin 2011 à octobre 2012, avant de brièvement siéger comme député au Parlement de Mogadiscio. L'International Crisis Group (ICG) avait dit suivre de près les élections au Puntland, pour leur valeur d'exemple: le Puntland était la première des régions de Somalie à abandonner un système de représentation clanique pour tenter l'expérience d'un gouvernement élu. Les autres régions se sont engagées à suivre cet exemple d'ici à 2016. (Belga)

Nos partenaires