Un élève abandonné par ses profs en voyage: la gestion "en bon père de famille" prévaut

02/05/13 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Le Vif

(Belga) Un élève majeur de l'Athénée royal Alain Hubert de Pepinster a été abandonné vendredi dernier par ses professeurs à Amsterdam, car celui-ci causait trop de problèmes lors d'un voyage scolaire, rapporte jeudi Sudpresse. Dans ce genre de cas, c'est "le principe de gestion en bon père de famille, selon la situation sur le terrain" qui prévaut, a indiqué à Belga le porte-parole de la ministre de l'Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet.

Le jeune homme, Eric, 18 ans, a été prié de rentrer chez lui directement par le train alors que le groupe, composé d'une cinquantaine d'élèves, partait visiter Amsterdam pour la journée, au retour d'un voyage scolaire en Ecosse. Le groupe devait rentrer le soir en autocar à Pepinster. L'école n'a pas prévenu les parents de l'élève, celui-ci étant majeur. "Il existe une circulaire fixant le taux d'encadrement pour les classes de dépaysement et de découvertes, mais la gestion des élèves doit se faire en bon père de famille", a expliqué Eric Etienne, porte-parole de la ministre. Il n'y a pas de législation à ce sujet au niveau de la Communauté française. "Les professeurs doivent veiller au fonctionnement normal du groupe. Or, dans ce cas-ci, l'élément perturbateur semble assez important." Selon le préfet, Guy Gillet, cité par Sudpresse, le garçon empêchait le bon déroulement du voyage. "On lui a alors demandé de rentrer par ses propres moyens." Ce qu'il n'a pas fait tout de suite. Eric a passé la nuit à Maastricht. Son frère est venu le chercher le lendemain, après que ses camarades eurent prévenu ses parents. "Ce principe de gestion en bon père de famille implique de ramener tout le groupe ensemble, même si l'élève est majeur. Mais les professeurs doivent aussi, d'un autre côté, veiller à la cohésion, à la sérénité au sein du groupe et à sa sécurité. Dès lors, il faut parfois que l'équipe qui encadre prenne une décision", a conclu le porte-parole de Mme Simonet. (Belga)

Nos partenaires