Un diplomate japonais à Pékin pour tenter de réchauffer les relations

29/07/13 à 08:35 - Mise à jour à 08:35

Source: Le Vif

(Belga) Le vice-ministre nippon des Affaires étrangères est parti lundi pour Pékin, afin de tenter de réchauffer les relations entre le Japon et la Chine avec laquelle le Premier ministre japonais voudrait renouer le dialogue au plus haut niveau.

Akitaka Saiki doit passer deux jours dans la capitale chinoise, a précisé un responsable du ministère. Les relations entre Pékin et Tokyo sont au plus bas depuis septembre 2012 lorsque le Japon a nationalisé plusieurs des îles de l'archipel des Sekanku en mer de Chine orientale, un territoire revendiqué avec force par Pékin sous le nom de Diaoyu. L'achat de ces îles à leur propriétaire privé japonais avait déclenché une semaine de manifestations antijaponaises, dont certaines violentes, dans de nombreuses villes de Chine. Pékin avait même annulé les festivités prévues à l'automne 2012 pour marquer le 40e anniversaire de la normalisation des relations bilatérales. Depuis son retour au pouvoir en décembre dernier après un premier passage raté à la primature (2006-2007), M. Abe, considéré comme un nationaliste intransigeant, a fait augmenter le budget militaire du Japon et prévenu qu'il voulait amender la Constitution pacifiste imposée au pays par l'occupant américain après la capitulation nippone de 1945. A peine revenu aux affaires, il a annoncé une ligne ferme sur le contentieux maritime avec Pékin, allant jusqu'à prévenir en avril que le Japon repousserait au besoin "par la force" tout débarquement chinois sur les Senkaku. A ce jour, il n'a toujours pas rencontré ses homologues chinois, même si samedi, en visite aux Philippines, il a proposé à Pékin des "discussions sans conditions préalables" au plus haut niveau. Dimanche, Isao Iijima, l'un de ses proches conseillers, a dit croire en la tenue d'un sommet bientôt, selon l'agence Kyodo. (Belga)

Nos partenaires