Un Di Rupo enthousiaste et combatif défend l'accord et répond aux critiques

22/11/12 à 16:48 - Mise à jour à 16:48

Source: Le Vif

(Belga) C'est avec un enthousiasme qu'on lui avait rarement vu depuis qu'il est Premier ministre qu'Elio Di Rupo a défendu jeudi après-midi à la Chambre l'accord intervenu au sein du gouvernement sur le budget et la relance.

Un Di Rupo enthousiaste et combatif défend l'accord et répond aux critiques

En début d'après-midi et avant de se rendre au sommet européen, il a longuement répondu à l'intervention des chefs de groupes et surtout de la N-VA. Cette dernière se montre toujours très critique à l'égard du gouvernement. "Mais qu'a fait la N-VA depuis 2010? Rien. Niks", a-t-il dit après avoir rappelé que le parti de Bart De Wever avait refusé d'entrer dans le gouvernement fédéral. Le Premier ministre a aussi souligné que la N-VA avait un sens des priorités changeant. Tant qu'on négociait, elle ne voulait parler que d'institutionnel. "Venir dire maintenant que les mesures économiques viennent trop tard, c'est hallucinant". Sur le budget lui-même, il a tenu à "faire un sort à un mensonge" qu'il entend depuis la fin des travaux, à savoir que ce sont les classes moyennes qui sont les plus touchées. Il a aussi justifié le fait que le gouvernement n'avait pas retenu la piste d'une augmentation de la TVA. "Nous n'avons pas touché les citoyens. On a fait du mieux qu'on a pu sans la TVA", a dit le Premier ministre. "Tout mon combat politique a eu pour but de faire en sorte que nos enfants et nos petits-enfants vivent aussi bien et même mieux que nous. Ce n'est pas avec des mots mais avec des actes qu'on change la société", a-t-il conclu, suscitant de longs applaudissements sur les bancs de la majorité. (DIRK WAEM)

Nos partenaires