Un dernier groupe de Falashmoras immigrent en Israël depuis l'Ethiopie

28/08/13 à 19:29 - Mise à jour à 19:29

Source: Le Vif

(Belga) Quelque 450 Falashmoras sont arrivés mercredi à l'aéroport Ben Gourion, dernier groupe de juifs éthiopiens à immigrer en Israël dans le cadre d'une opération gouvernementale.

Un dernier groupe de Falashmoras immigrent en Israël depuis l'Ethiopie

A leur descente d'avion, plusieurs immigrants, certains en tenue traditionnelle éthiopienne, ont embrassé le sol du tarmac de l'aéroport. Les immigrants, qui ont voyagé à bord de deux avions affrétés par l'Agence juive, en charge de l'immigration, ont été escorté depuis Addis Abeba par le président de l'organisation, l'ancien dissident soviétique Natan Sharansky. Le gouvernement israélien avait décidé en novembre 2010 d'accélérer l'immigration de 8.000 Falashomras éthiopiens se trouvant dans des camps, notamment à Gondar dans le nord de l'Ethiopie. Les Falashmoras sont une communauté de juifs d'Ethiopie convertis de force au christianisme au XIXe siècle, et dont les ultimes membres considérés comme des ayant-droits à l'immigration en Israël sont regroupés dans des camps de transit en Ethiopie. En tant que convertis, ils ne bénéficient pas de la Loi du retour qui permet à tout juif de la diaspora d'immigrer en Israël et d'en devenir ipso facto citoyen, mais doivent se convertir au judaïsme pour être alors considérés comme naturalisés. Tous ont dû prouver leur filiation du côté maternel à des ancêtres juifs, leur volonté de se convertir au judaïsme et leurs liens avec des parents juifs en Israël. En tout, plus de 100.000 juifs d'Ethiopie (Falashas) ont immigré en Israël au cours des vingt dernières années, notamment lors des opérations "Moïse" et "Salomon", en 1984 et en 1991, dont quelque 30.000 Falashmoras. Actuellement, plus de 120.000 Juifs éthiopiens vivent en Israël, dont 80.000 nés en Afrique, qui affrontent d'énormes différences culturelles et des discriminations au sein de la société israélienne. (Belga)

Nos partenaires