Un "cimetière de comètes" découvert dans la ceinture d'astéroïdes

02/08/13 à 18:26 - Mise à jour à 18:26

Source: Le Vif

(Belga) Des astronomes ont annoncé vendredi la découverte d'un vaste "cimetière de comètes", dans la Ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter, dont certaines peuvent ressusciter grâce au Soleil.

Un "cimetière de comètes" découvert dans la ceinture d'astéroïdes

On considère habituellement que les comètes ont deux origines possibles: la Ceinture de Kuiper, située au-delà de Neptune, et le Nuage d'Oort, situé au-delà de Pluton, à des distances extrêmes du Soleil. Mais des astronomes ont découvert durant la dernière décennie au moins 12 comètes actives, dans une troisième région du Système solaire, la Ceinture d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter. Des découvertes plutôt surprenantes que l'équipe d'Ignacio Ferrin de l'Université d'Antioquia (Medellin, Colombie) a décidé d'étudier. Jusqu'à présent, cette région a en effet été considérée principalement comme un dépotoir pour les objets célestes constitués essentiellement de roche et de métaux que sont les astéroïdes, restes de planètes avortées. "Imaginez tous ces astéroïdes passant autour du Soleil pendant des éternités, sans aucun signe d'activité", expose Ignacio Ferrin. "Nous avons constaté que certains d'entre eux ne sont finalement pas des pierres mortes, mais des comètes dormantes qui peuvent encore revenir à la vie si l'énergie qu'elles reçoivent du Soleil augmente de quelques pour cents", explique-t-il. "Ces objets sont des +comètes Lazare+, revenant à la vie après avoir été en sommeil pendant des milliers, voire des millions d'années", ajoute-t-il, en référence au personnage biblique que Jésus aurait ramené d'entre les morts. Quand elles passent relativement près de Jupiter, la plus grosse planète du Système solaire, les comètes subissent des perturbations qui modifient leur orbite. Cela peut diminuer la distance entre la comète et le Soleil et suffire à la "réveiller". Selon cette interprétation, chacune des milliers des voisines endormies des "comètes Lazare" pourrait potentiellement revenir à la vie. Ces résultats sont publiés dans une revue de la Société Royale d'Astronomie britannique. (Belga)

Nos partenaires