Un approche durable de l'obésité pourrait rapporter 200 millions

29/11/13 à 18:49 - Mise à jour à 18:49

Source: Le Vif

(Belga) Si l'indice de masse corporelle (IMC) des Belges en surpoids (IMC +25) ou obèses (IMC +30) diminuait d'une unité, l'Etat belge économiserait quatre milliards d'euros en vingt ans, annonce le professeur Lieven Annemans de l'Université de Gand dans une étude, soutenue par Weight Watchers, diffusée dans un communiqué de presse vendredi.

Un approche durable de l'obésité pourrait rapporter 200 millions

Lieven Annemans a calculé que la diminution d'une unité de l'IMC aurait un impact de 3,2 milliards d'euros d'économie directe, en ce compris les coûts des soins pour les patients malades. De plus, cette diminution entraînerait une économie indirecte de 738 millions d'euros, sur les coûts de l'absentéisme et des mauvaises performances au travail. En outre, d'après l'étude, la baisse de l'IMC d'une unité diminuerait d'environ 10% les risques de contracter des maladies. (Belga)

Nos partenaires