Un Afghan renvoyé dans son pays natal aurait été tué

14/10/13 à 19:28 - Mise à jour à 19:28

Source: Le Vif

(Belga) Un jeune Afghan dont la demande d'asile avait été rejetée en Belgique en 2012 et qui avait été renvoyé en Afghanistan aurait été tué, selon un de ses amis. "Voilà pourquoi nous demandons un moratoire sur le renvoi de demandeurs d'asile vers des pays en guerre", a déclaré lundi l'avocat Ivo Flachet, du collectif Progress Lawyers Network.

Ivo Flachet a été contacté lundi par un client afghan qui lui a fait part de la mort d'Aref, un autre client du bureau d'avocats. Aref, 20 ans, était un réfugié afghan originaire de la province de Nangarhar, qui avait introduit une demande d'asile en Belgique en mars 2009. Cette demande et les suivantes, dont la dernière date de l'été 2012, avaient été refusées et Aref avait été renvoyé en Afghanistan. "J'ai appris son décès par son ami Ajmal Arabzadah", a précisé l'avocat, qui n'a rien pu dire lundi concernant les circonstances dans lesquelles Aref a été tué. "Nous étudions le dossier. Aref était le client d'un de mes confrères qui a depuis quitté notre bureau et travaille à l'étranger". Un avocat du collectif Progress Lawyers Network et Ajmal Arabzadah organiseront mardi (15 octobre) une conférence de presse à 10h30 dans les locaux qui avaient été occupés par des familles afghanes, situés au numéro 127 de la rue du Trône à Bruxelles. (Belga)

Nos partenaires