Un adolescent veut devenir maître bouddhiste en Inde - La justice a été "mise complètement hors jeu", selon le parquet de Gand

13/11/13 à 19:33 - Mise à jour à 19:33

Source: Le Vif

(Belga) La justice a été "mise complètement hors jeu" par l'assistance volontaire qu'a acceptée de suivre Giel, cet adolescent de 15 ans qui a finalement quitté la Belgique mercredi afin de se rendre dans un monastère en Inde pour y suivre une formation en vue de devenir maître bouddhiste, a réagi le parquet de Gand. "Il n'est donc pas question d'une autorisation de la cour d'appel, du tribunal de la jeunesse ou du parquet, comme l'ont signalé plusieurs médias", insiste-t-il.

Un adolescent veut devenir maître bouddhiste en Inde - La justice a été "mise complètement hors jeu", selon le parquet de Gand

Début octobre, la chambre de la Jeunesse de la cour d'appel de Gand n'avait pas autorisé le jeune homme à quitter le pays. Elle avait alors estimé qu'une protection d'urgence du mineur était nécessaire. Elle avait également demandé que l'adolescent soit suivi durant trente jours dans un centre d'observation et d'orientation, ce que Giel avait accepté de faire. L'affaire avait depuis été renvoyée devant le juge de la Jeunesse en première instance. Il ressortait du rapport du service social du tribunal de la Jeunesse qu'une mesure d'assistance volontaire était envisageable. "Dès l'instant où il est question d'une démarche volontaire et si quelqu'un est prêt à se faire accompagner volontairement, le tribunal de la jeunesse ne peut alors plus intervenir. Cela signifie concrètement que l'affaire est close pour ce tribunal", avait expliqué le parquet gantois. (Belga)

Nos partenaires