Ukraine: Poutine a appelé Obama pour parler d'une sortie de crise

28/03/14 à 23:27 - Mise à jour à 23:27

Source: Le Vif

(Belga) Le président russe Vladimir Poutine a appelé vendredi son homologue Barack Obama pour parler de la proposition américaine de sortie de crise en Ukraine, a annoncé la Maison Blanche.

Ukraine: Poutine a appelé Obama pour parler d'une sortie de crise

Cette proposition déjà formulée par les Etats-Unis va faire l'objet de discussions directes entre les chefs de la diplomatie des deux pays, John Kerry et Sergueï Lavrov, a précisé la présidence américaine depuis Ryad où M. Obama est en visite. Le dirigeant américain a "suggéré que la Russie mette par écrit une réponse" à cette proposition, selon la même source. Cet appel à l'initiative de M. Poutine était a priori le premier depuis que Washington a imposé de nouvelles sanctions contre de hauts responsables russes ou proches de M. Poutine, ainsi qu'une banque. Le président Obama a menacé de s'en prendre à des "secteurs clé" de l'économie russe si jamais Moscou ne changeait pas d'attitude, et a consacré une grande partie d'une tournée en Europe cette semaine à tenter de rassembler ses alliés pour rejeter les visées du Kremlin. Plus tôt vendredi, dans un entretien à la chaîne CBS, M. Obama avait exhorté M. Poutine à retirer ses troupes massées le long de la frontière de l'Ukraine, qui craint une invasion de sa partie orientale après la perte de la Crimée. Il a réitéré cette demande lors de sa conversation avec le président russe, selon le compte-rendu qu'en a donné la Maison Blanche. Une solution diplomatique "reste possible seulement si la Russie rappelle ses troupes et ne prend pas de mesures pour violer encore davantage l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine", selon la même source. "Le président Obama a noté que le gouvernement ukrainien continuait à adopter une approche de retenue et de désescalade vis-à-vis de la crise (...) et pressé la Russie de soutenir ce processus et d'éviter des provocations supplémentaires, dont le fait de masser des troupes à sa frontière avec l'Ukraine", a expliqué l'exécutif américain. Au même moment, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a indiqué qu'il avait reçu des assurances de Vladimir Poutine sur le fait qu'il n'avait "aucune intention" d'envahir le sud ou l'est de l'Ukraine. (Belga)

Nos partenaires