Ukraine - Des sanctions américaines contre trois banques russes

29/07/14 à 22:29 - Mise à jour à 22:29

Source: Le Vif

(Belga) Les Etats-Unis ont pris mardi de nouvelles sanctions financières contre la Russie pour son rôle dans la crise en Ukraine en plaçant sur leur liste noire trois banques russes, a indiqué le Trésor américain dans un communiqué.

Les Etats-Unis interdisent désormais aux Américains d'effectuer certaines transactions impliquant des financements sur le long terme avec la VTB, deuxième banque de Russie, la Banque de Moscou, qui est une de ses filiales, et la Banque agricole russe, premier prêteur de l'agriculture russe. Ces sanctions interviennent dans le sillage de celles annoncées plus tôt mardi par Bruxelles. Les Européens ont décidé une série de mesures pour bloquer l'accès aux marchés financiers européens aux entreprises et aux banques russes. Parmi les trois établissements bancaires mis à l'index par Washington, la VTB est un établissement semi-public qui en 2013 avait enregistré un bénéfice record de 2,1 milliards d'euros mais qui affirme, depuis la crise en Ukraine, traverser "une année difficile" faisant craindre une baisse du bénéfice en 2014. Les sanctions américaines concernent également un groupe de chantiers navals --Groupe des chantiers navals unis--, qui construit notamment des pétroliers et des sous-marins. Le secrétaire au Trésor américain Jack Lew avait indiqué mardi matin avoir eu ces derniers jours des entretiens avec les ministres des Finances des Pays-Bas, d'Australie, du Canada, du Royaume-Uni, d'Allemagne et de Singapour. Au cours de ces conversations, M. Lew et ses homologues ont "discuté de la situation en Ukraine et des efforts de la Russie pour affaiblir la souveraineté de l'Ukraine en armant, entraînant et soutenant les séparatistes", a indiqué le Trésor. Les discussions ont porté "sur les réponses coordonnées que la communauté internationale doit donner aux actions déstabilisantes de la Russie et sur la nécessité de continuer à faire pression sur la Russie pour qu'elle choisisse une voie diplomatique", a encore précisé le Trésor. (Belga)

Nos partenaires