Ukraine: des dizaines de blessés dans des affrontements après une manifestation à Kiev

19/01/14 à 20:42 - Mise à jour à 20:42

Source: Le Vif

(Belga) Des affrontements violents faisant des dizaines de blessés ont éclaté dimanche à la fin d'une manifestation à Kiev de 200.000 opposants pro-européens venus défier les autorités après l'adoption de nouvelles lois renforçant les sanctions contre les contestataires.

Alors que le rassemblement sur la place de l'Indépendance, aussi baptisée Maïdan, touchait à sa fin, plusieurs centaines de manifestants, certains portant des foulards ou des cagoules, ont tenté de franchir un cordon de policiers non loin de la place pour se rendre vers le Parlement et se sont emparés de fourgons de police. Ils ont mis le feu à deux d'entre eux et lancé des pierres et des fumigènes sur les forces de l'ordre. Celles-ci ont répondu par du gaz lacrymogène, des grenades assourdissantes et des coups de matraque. Près de trois heures après le début des affrontements, la police a employé des canons à eau, par une température de -7°, sans pour autant parvenir à disperser les protestataires, selon des témoins. La police a démenti avoir fait usage de canons à eau. Quatre participants aux heurts ont été arrêtés, a indiqué le ministère de l'Intérieur dans la soirée, précisant que plus de 30 membres des forces de l'ordre ont été blessés, certains avec des traumatismes crâniens. L'un d'eux a été attrapé par les protestataires et passé à tabac avant que ses collègues ne viennent à son secours. Le boxeur et leader de l'opposition Vitali Klitschko a appelé au calme et demandé au président Viktor Ianoukovitch de "retirer la police". Dans la soirée, son porte-parole a indiqué qu'il était parti pour la résidence de M. Ianoukovitch pour négocier avec lui. Aucun détail n'a toutefois filtré ensuite. "La violence ne mène à rien sauf au bain de sang", a pour sa part déclaré aux manifestants Arseni Iatseniouk, responsable du parti de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, appelant à ne "pas céder aux provocations". (Belga)

Nos partenaires