Ukraine: attaque rebelle contre une caserne dans l'Est malgré la trêve

27/06/14 à 00:07 - Mise à jour à 00:07

Source: Le Vif

(Belga) Des insurgés séparatistes prorusses ont attaqué jeudi soir une caserne d'une unité militaire responsable du convoi de prisonniers, située en plein centre de Donetsk, fief rebelle dans l'est de l'Ukraine.

Au moins 200 insurgés armés ont lancé un ultimatum aux troupes de cette unité de la Garde nationale ukrainienne pour qu'ils se rendent et déposent les armes. Face à leur refus, ils ont commencé à tirer, en dépit d'un cessez-le-feu accepté par les deux parties et qui expire vendredi soir. Un blindé séparatiste avec un drapeau russe était placé devant la caserne. Selon un habitant soutenant les séparatistes, dont le fils était à l'intérieur de la caserne, quelque "200 à 300 hommes" étaient dans l'unité militaire située en plein centre de Donetsk et entourée d'immeubles d'habitation et de cafés. "Ils (les insurgés) ont posé un ultimatum aux militaires, ils n'ont pas voulu se rendre. Les combattants de la république de Donetsk (séparatiste autoproclamée) ont commencé à tirer", a dit cet homme âgé de 49 ans. La Garde nationale ukrainienne a affirmé dans un communiqué que cette attaque a été repoussée et n'a fait aucun blessé. Elle a ajouté que des négociations étaient en cours avec des représentants séparatistes. Cette unité de la Garde nationale n'a pas pris part aux opérations militaires ukrainiennes déclenchées en avril dans cette région industrielle russophone de l'Est de l'Ukraine contre l'insurrection prorusse. Un cessez-le-feu décrété par Kiev et accepté côté rebelle expire vendredi à 22H00 locales (19H00 GMT). Les dirigeants occidentaux et la Russie appellent les autorités pro-européennes de Kiev à prolonger cette trêve. (Belga)

Nos partenaires