TV communautaires à Bxl - Deux nouvelles chaînes demandent à dépendre de l'IBPT

26/03/13 à 12:39 - Mise à jour à 12:39

Source: Le Vif

(Belga) Deux nouvelles chaînes de télévision situées à Bruxelles, l'une arabophone et l'autre turcophone, ont récemment introduit une demande d'autorisation auprès de l'IBPT, utilisant ainsi les particularités institutionnelles bruxelloises afin de tenter d'échapper à des cadres légaux adaptés comme celui du CSA, est-il ressorti mardi d'une interpellation du député Jean-Claude Defossé à la ministre de l'Audiovisuel Fadila Laanan.

TV communautaires à Bxl - Deux nouvelles chaînes demandent à dépendre de l'IBPT

L'été dernier, Mme Laanan (PS) s'était déjà dite inquiète du développement à Bruxelles de télévisions "utilisant les bizarreries institutionnelles pour échapper" aux règles visant une qualité minimale d'information. Elle répondait ainsi à une question de M. Defossé (Ecolo) sur Maghreb TV, que l'ancien journaliste de la RTBF jugeait "clairement polémiste et incontrôlable", en plus de faire concurrence aux autres opérateurs en parts de marché et en revenus publicitaires sans avoir les mêmes contraintes. Cette chaîne, du fait qu'elle diffuse en français et en néerlandais, outre en arabe dialectal marocain, n'est en effet pas soumise au contrôle du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel, niveau communautaire) mais à celui de l'IBPT, le régulateur des télécoms au niveau fédéral. Or, de l'aveu même de la ministre, des doutes subsistent sur la capacité de l'IBPT d'exercer un réel contrôle des contenus audiovisuels, même si le cadre légal de l'IBPT s'est renforcé récemment et devient progressivement comparable à celui du CSA. (PVO)

Nos partenaires