Turtelboom annonce 12 fois plus de contrôles anti-drogue dans les prisons

03/10/12 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Le Vif

(Belga) Les 35 établissements pénitentiaires du royaume feront l'objet de contrôles anti-drogue au moins deux fois par mois, soit douze fois plus souvent que les contrôles semestriels actuels, selon un accord avec la police fédérale annoncé mercredi par la ministre de la Justice Annemie Turtelboom.

Turtelboom annonce 12 fois plus de contrôles anti-drogue dans les prisons

"Des chiens détecteurs de drogue effectueront jusqu'à 50 contrôles par mois dans les différentes prisons", visant en premier lieu les visiteurs et les détenus de retour de congé, selon la ministre Open Vld. Deux nouveaux chiens seront ainsi achetés, formés et accompagnés par les policiers. De 2006 à 2010, la consommation de drogue est restée stable dans les prisons, où un tiers des détenus reconnaissent en consommer, selon plusieurs études de la direction générale des établissements pénitentiaires. Le cannabis reste de loin le plus fréquemment cité, suivi par l'héroïne, les somnifères et calmants, la cocaïne et le speed. Les détenus prennent de la drogue pour se détendre, oublier leurs problèmes et l'ennui. Ils s'orientent donc davantage vers les substances euphorisantes plutôt qu'excitantes, une caractéristique de la consommation carcérale par rapport à celle de la société. Compte tenu de son très fort potentiel de dépendance, le problème le plus préoccupant est l'héroïne, en termes de santé publique et de sécurité publique après libération. L'administration élabore des directives à l'attention des médecins de prison en matière de programmes de substitution. Le traitement à long terme sera privilégié ainsi qu'un dosage suffisamment fort de la méthadone. Un dosage trop faible induit une perte d'efficacité, selon l'administration. Enfin, un programme cognitif-comportemental est actuellement testé à Bruges. (LUC CLAESSEN)

Nos partenaires