Turquie: heurts entre police et manifestants du 1er Mai à Istanbul

01/05/14 à 09:57 - Mise à jour à 09:57

Source: Le Vif

(Belga) La police turque a dispersé jeudi à coup de canon à eau et de gaz lacrymogènes des centaines de manifestants qui tentaient de défier l'interdiction de se rassembler pour le 1er Mai sur la Place Taksim à Istanbul, la place emblématique de la contestation contre le gouvernement.

La police anti-émeutes a donné l'assaut à l'aide de véhicules équipés de canon à eau contre les manifestants qui tentaient de forcer les barrages dans le quartier de Besiktas pour atteindre la Place Taksim voisine. Les abords du coeur européen de la mégapole turque avaient été transformés en camp retranché et des dizaines de milliers de policiers étaient mobilisés pour en barrer l'accès. A cette fin, près de 40.000 policiers ont été déployés dans la ville. La Confédération du travail Türk-Is a toutefois été autorisée à déposer sur la place Taksim des gerbes de fleur en hommage aux 34 personnes qui avaient été tuées le 1er mai 1977 lorsque des manifestants non identifiés ont tiré en l'air, provoquant la panique. L'utilisation de ce site n'avait dès lors plus été autorisée aux mouvements travaillistes durant plus de trois décennies jusqu'en 2010. Il y a exactement un an, des heurts violents avaient à nouveau éclaté sur la place Taksim. Ils avaient été suivis de manifestations monstres. Les transports en commun ont été paralysés dans cette ville tentaculaire de plus de 13 millions d'habitants, quand les autorités ont bloqué les routes, suspendu les services de ferry et fermé les stations de métro pour faire face aux foules de manifestants de chaque côté du Bosphore. (Belga)

Nos partenaires