Turquie: fin des grèves de la faim de détenus kurdes

18/11/12 à 10:13 - Mise à jour à 10:13

Source: Le Vif

(Belga) Un mouvement de grève de la faim observé par des prisonniers kurdes à travers la Turquie depuis 68 jours a pris fin à la suite d'un appel en ce sens du chef kurde Abdullah Öcalan, a indiqué un représentant des détenus à l'agence pro-kurde Firatnews.

"Nous prenons en considération l'appel d'Abdullah Öcalan (lui-même détenu, ndlr) et mettons fin à notre action à partir du 18 novembre", a-t-il déclaré depuis la prison Deniz Kaya, selon l'agence. Le dirigeant historique du Parti des travailleur du Kurdistan (PKK, interdit), en lutte armée contre les forces turques depuis 1984 avait appelé samedi depuis la prison d'Imrali (nord-ouest) à l'arrêt du mouvement mené par plus de 700 détenus. C'est son frère Mehmet, après l'avoir rencontré le même jour en prison, qui a publié une déclaration écrite relayant les voeux du chef du PKK. "Le mouvement des grèves de la faim est très significatif. Cette action a atteint son objectif. Je veux qu'ils mettent fin à leur action sans tarder et sans aucune hésitation", a dit Öcalan, selon ce document Le gouvernement islamo-conservateur turc a fait un geste mardi pour tenter d'enrayer cette vague de protestation en faisant déposer un projet de loi autorisant les Kurdes à se défendre dans leur langue maternelle devant les tribunaux. La proposition autorise un détenu kurde à "faire usage, s'il le souhaite, d'une autre langue (que le turc) pour se défendre d'accusations portées à son encontre dans les tribunaux". (STL)

Nos partenaires