Turquie: Erdogan proclame sa victoire aux municipales et veut "faire payer" ses rivaux

31/03/14 à 01:37 - Mise à jour à 01:37

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a proclamé dimanche soir sa victoire aux élections municipales et promis à ses adversaires de leur faire "payer le prix" des critiques et des accusations qui le visent depuis des mois.

Turquie: Erdogan proclame sa victoire aux municipales et veut "faire payer" ses rivaux

"Le peuple a aujourd'hui déjoué les plans sournois et les pièges immoraux (...) ceux qui ont attaqué la Turquie ont été démentis", a lancé M. Erdogan devant des milliers de partisans réunis devant le siège de son Parti de la justice et du développement (AKP) à Ankara. Le chef du gouvernement s'en est particulièrement pris au chef religieux Fethullah Gülen, son ancien allié qu'il accuse d'avoir fomenté un "complot" pour le renverser, promettant d'en finir avec son influent mouvement qu'il dirige depuis les Etats-Unis et l'accuse d'avoir infiltré l'appareil d'Etat". "Nous allons pénétrer jusque dans leurs antres, vous le verrez. (...) Il est temps maintenant de les épurer, dans le cadre de la justice", a-t-il martelé devant une foule jubilante qui scandait "la Turquie est fière de toi! ". Après le dépouillement de près de 80% des bulletins de vote, l'AKP était nettement en tête du scrutin avec 44,9% des suffrages, bien devant son principal rival, le Parti républicain du peuple (CHP, centre-gauche) qui recueillait 28,4% des voix, selon les chaînes de télévision. Sauf grande surprise, la formation de M. Erdogan, au pouvoir depuis 2002, devrait conserver les deux premières métropoles, Istanbul et Ankara, bien que le CHP y a également proclamé sa victoire. Ces élections avaient valeur de test pour le parti au pouvoir au niveau national depuis 2002. Elles intervenaient dans un contexte particulièrement tendu, marqué par les accusations de corruption touchant M. Erdogan et son entourage et qui ont pour conséquence le blocage des sites internet Twitter et YouTube en Turquie. (Belga)

Nos partenaires