Turquie: Erdogan assure que la patience de son gouvernement a "des limites"

09/06/13 à 19:15 - Mise à jour à 19:15

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a averti dimanche à Ankara que la patience de son gouvernement avait "des limites", au dixième jour des manifestations exigeant sa démission.

"Nous restons patients, nous sommes toujours patients, mais notre patience a des limites", a déclaré M. Erdogan, qui s'exprimait devant plusieurs milliers de partisans à son arrivée à l'aéroport d'Ankara. "Nous ne rendrons pas de comptes à des groupes marginaux mais devant la nation (...) la nation nous a amenés au pouvoir et c'est elle seule qui nous en sortira", a-t-il poursuivi devant la foule qui scandait "la Turquie est fière de toi". "Il faut que la Turquie voie la vraie image d'Ankara, pas celle de ceux qui sèment le désordre", a ajouté le chef du gouvernement en décrivant à nouveau les manifestants comme des "pillards". "S'ils sont perturbés par cette définition, qu'ils aillent vérifier dans le dictionnaire ce que +pillards+ veut dire", a-t-il insisté. Il a une nouvelle fois donné rendez-vous à ses adversaires aux élections municipales de mars 2014. "Soyez patients encore sept mois au lieu d'occuper (le parc) Gezi (à Istanbul) ou (le parc) Kugulu (à Ankara)", a lancé M. Erdogan, "vous parlez de démocratie, de libertés et de droits, mais vous ne les obtiendrez pas par la violence mais par la loi". "Personne ne doit être pessimiste, personne ne doit s'inquiéter. La Turquie, qui a connu bien des événements dans le passé, se relèvera de celui-là aussi", a-t-il assuré. (Belga)

Nos partenaires