Turquie: démission du chef du patronat, connu pour ses critiques du gouvernement

04/06/14 à 18:46 - Mise à jour à 18:46

Source: Le Vif

(Belga) Le chef de l'organisation patronale de Turquie, Muharrem Yilmaz, connu pour ses sorties critiques contre le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, a annoncé mercredi sa démission après avoir été accusé de pressions sur des salariés de son entreprise.

M. Yilmaz, à la tête de l'association des hommes d'affaires et des industriels turcs (Tüsiad) depuis janvier 2013, a justifié sa décision à Istanbul par sa volonté "d'éviter d'entacher le prestige" de l'organisation. C'est la première fois que "le patron des patrons" démissionne de son poste. Plusieurs journaux de la presse gouvernementale l'ont mis en cause dans leurs éditions de mercredi en l'accusant d'avoir exercer des pressions sur une cinquantaine d'ouvriers en grève de sa société familiale Sütas, un gros producteur de produits laitiers. Ces titres l'ont également accusé d'avoir fait répandre du lisier sur une manifestation de ces ouvriers grévistes. Dans une déclaration à la presse, M. Yilmaz a assuré que ce largage aérien n'était pas "intentionnel" mais s'est déclaré prêt à en assumer la responsabilité. Ces derniers mois, les passes d'armes se sont multipliées entre le président de la Tüsiad et le gouvernement, qui considère cette organisation comme représentant l'establishment kémaliste pro-laïc. En plein scandale de corruption visant le régime islamo-conservateur, M. Yilmaz avait notamment déploré le vote de texte de lois renforçant le contrôle politique sur la magistrature ou l'internet, les jugeant défavorables au climat des affaires. Dans son message du Nouvel-an, il avait indiqué attendre du gouvernement une "amélioration de la démocratie", "le respect des standards mondiaux en matière des droits de l'Homme" et la "prévalence du droit et l'indépendance de la justice". M. Erdogan l'avait en retour traité de "traître". (Belga)

Nos partenaires