Turnhout - "Un échec, une caricature de bonne gouvernance"

08/10/13 à 10:23 - Mise à jour à 10:23

Source: Le Vif

(Belga) "Un échec. En tant que ministre des Affaires intérieures, on voudrait la bonne gouvernance partout et ceci, c'est une caricature de bonne gouvernance". Tels sont les mots qu'a utilisés mardi le ministre flamand des Affaires intérieures, Geert Bourgeois (N-VA), à propos du changement de majorité qui s'est produit à Turnhout.

A l'issue des élections communales, une majorité associant la N-VA, le sp.a et le CD&V a vu le jour dans la cité campinoise. Erwin Brentjens (N-VA) a hérité du maïorat mais un différend interne aux nationalistes flamands a fait exploser la coalition. Des conseillers communaux ont reproché au bourgmestre et à l'échevin issu de leurs rangs de ne pas respecter certains accords. Une menace d'expulsion du parti à l'égard de ces élus contestataires et une tentative de médiation n'y ont rien changé. Lundi soir, le sp.a et le CD&V ont conclu un accord de principe avec Groen et la formation locale TIM (Turnhout Iedereen Mee) en vue de constituer une nouvelle majorité. Interrogé sur les ondes de la VRT, M. Bourgeois n'a pas voulu se prononcer sur la responsabilités individuelle des mandataires qui ont fait capoter la majorité. Il a simplement constaté l'échec en termes de bonne gouvernance. Le ministre s'est aussi montré prudent sur les conséquences négatives que pourrait subir la N-VA à la suite de la saga de Turnhout. A court terme, l'affaire laissera des traces, a-t-il concédé. "Mais à long terme, si les blessures peuvent être pansées et les mesures nécessaires prises, sans doute que non". (Belga)

Nos partenaires