Tunisie: la Constituante adopte la loi électorale

01/05/14 à 21:00 - Mise à jour à 21:00

Source: Le Vif

(Belga) L'Assemblée nationale constituante tunisienne a adopté jeudi la nouvelle loi électorale qui doit permettre la tenue d'élections législatives et présidentielle dans l'année et doter le pays d'institutions pérennes plus de trois ans après sa révolution.

La loi organique dans son ensemble a été adoptée par 132 voix pour, 11 contre et 9 abstentions, sur les 217 députés que compte cette assemblée. Le débat sur ce texte avait débuté le 18 avril et a été marqué par des séances houleuses, les députés se disputant ou s'invectivant sur différents sujets de contentieux comme l'interdiction de cadres du régime déchu de Ben Ali de se présenter aux élections, une proposition finalement rejetée à une voix près mercredi soir. L'un des derniers articles adoptés jeudi instaurent pour leur part l'obligation pour les partis de présenter des listes paritaires homme-femme aux législatives. Une proposition d'imposer un quota de femmes têtes de liste a cependant été rejetée. La Tunisie a traversé une année 2013 marquée par les crises politiques dues notamment à l'essor d'une mouvance jihadiste accusée des assassinats de deux opposants aux islamistes d'Ennahda majoritaires à l'Assemblée. Début 2014 et après l'adoption d'une nouvelle Constitution, Ennahda a accepté de céder le pouvoir à un gouvernement d'indépendants qui a pour principale mission de conduire le pays vers des élections avant la fin de l'année. L'adoption de la loi électorale doit permettre à l'instance en charge de préparer ces scrutins (ISIE) de se mettre au travail. Celle-ci a estimé par le passé qu'il lui faudrait entre six et huit mois pour organiser les législatives et la présidentielle une fois la législation adoptée. (Belga)

Nos partenaires