Tueries du Brabant - La chambre des mises en accusation de Mons libère Jean-Marie Tinck

10/07/14 à 15:51 - Mise à jour à 15:51

Source: Le Vif

(Belga) La chambre des mises en accusation de Mons a ordonné ce jeudi la libération de Jean-Marie Tinck, principal suspect dans le dossier des Tueries du Brabant. Son avocat, Me Jean-Edmond Mairiaux, avait sollicité sa remise en liberté, estimant que les éléments de preuve étaient insuffisants.

"Les charges n'ont pas évolué depuis le mandat d'arrêt", avait déjà déclaré l'avocat à l'issue de l'audience de la chambre du conseil de Charleroi, voici quinze jours. "Par contre, ceux à décharge s'accumulent: l'ADN n'est pas concluant, le test du polygraphe est passé haut la main par M. Tinck, la perquisition à son domicile ne donne rien, l'analyse de son PC et les écoutes téléphoniques non plus. Peu importe la gravité du dossier, le maintien en détention ne se justifie plus". Une thèse que la chambre des mises en accusation a suivie ce mercredi. On ignore pour l'instant si cette libération a été assortie de mesures particulières. (Belga)

Nos partenaires