Tuerie de Chevaline : L'appel à témoins retardé de quelques jours

06/10/12 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

Source: Le Vif

(Belga) L'appel à témoins qui devait être lancé samedi dans l'enquête sur la tuerie de Chevaline (Alpes françaises) est retardé jusqu'au début de la semaine prochaine en raison d'un problème technique, a indiqué samedi à l'AFP la gendarmerie.

Tuerie de Chevaline : L'appel à témoins retardé de quelques jours

Le numéro de téléphone permettant aux éventuels témoins de se manifester "n'a pas été encore attribué, mais doit l'être en début de semaine prochaine", a expliqué le service d'information et de relations publiques des armées (SIRPA). L'appel à témoins doit notamment permettre d'éclaircir le parcours des quatre victimes. "On a besoin de recouper ou de compléter des informations données", a précisé le lieutenant-colonel Benoît Vinnemann chargé de l'enquête, précisant que "650 personnes" avaient déjà été entendues dans cette enquête. Le 5 septembre, Saad al-Hilli, 50 ans, sa femme Iqbal, 47 ans, et sa belle-mère Suhaila al-Allaf, 74 ans, de nationalité suédoise, ont été tués par balles à Chevaline, près d'Annecy, où ils passaient des vacances, de même qu'un cycliste français, apparemment victime collatérale. Les deux fillettes de ce couple britannique d'origine irakienne avaient survécu à la fusillade, mais l'aînée a été grièvement blessée. Trois pistes d'enquête avaient dans un premier temps émergé: un litige entre Saad al-Hilli et son frère à propos d'une succession, le métier de Saad al-Hilli, qui a travaillé pour une société leader mondial des micro-satellites, et son pays d'origine, l'Irak. De l'argent sur un compte dans une banque genevoise, "lié à la famille" des victimes, a par ailleurs été saisi par la justice, ont rapporté vendredi des médias suisse. (MUA)

Nos partenaires