TTIP - La Belgique a beaucoup à gagner d'un accord commercial avec les Etats-Unis

12/03/14 à 18:37 - Mise à jour à 18:37

Source: Le Vif

(Belga) La Belgique a beaucoup à gagner d'un accord commercial avec les Etats-Unis, a affirmé mercredi le commissaire européen au commerce, Karel De Gucht, lors d'une audition au parlement belge, au sujet du projet de partenariat transatlantique (TTIP).

TTIP - La Belgique a beaucoup à gagner d'un accord commercial avec les Etats-Unis

Dans les secteurs de la chimie, du textile et des produits agricoles transformés, la Belgique a de clairs "intérêts offensifs", a expliqué M. De Gucht. Il voit par exemple des perspectives de croissance de 1% de l'emploi, aussi bien pour les ingénieurs que pour les ouvriers, dans le secteur chimique. Au niveau européen, l'ambition est de gagner deux points de croissance et de créer deux millions d'emplois "avec le coût budgétaire le plus faible possible", a encore indiqué le commissaire, dont les équipes participent cette semaine à Bruxelles à une intense session de négociations avec une centaine d'interlocuteurs américains. Face au risque que déraillent ces négociations, très critiquées des deux côtés de l'Atlantique, M. De Gucht a insisté sur l'importance de la communication au public. "Le TTIP ne doit pas être assimilé à une remise en cause du modèle européen", a-t-il dit. Les députés et sénateurs qui l'ont questionné ont exprimé toutes les nuances de l'appréciation politique face à ce partenariat - applaudi par les libéraux, soutenu avec beaucoup de réserves par les socialistes et dénoncé par les verts. "La mariée a l'air belle, mais est-ce qu'après quelques années de mariage, cela s'avère toujours vrai ?", a interrogé le sénateur Ecolo Benoît Hellings, doutant des promesses avancées par le commissaire. Ecolo et PS ont aussi pointé du doigt certains points sensibles des négociations, en particulier la question audiovisuelle et celles des tribunaux arbitraux censés permettre aux investisseurs de poursuivre les Etats qui adopteraient des mesures contraires au libre-échange. (Belga)

Nos partenaires