Troubles lors des élections au Malawi, l'armée appelée à l'aide

20/05/14 à 19:39 - Mise à jour à 19:39

Source: Le Vif

(Belga) L'armée malawite a été appelée à la rescousse mardi pour permettre la tenue des élections générales, alors que des bureaux de vote ont été incendiés par des manifestants protestant contre les retards et la lenteur du processus électoral. La présidente Joyce Banda, qui à 64 ans est en poste depuis deux ans (arrivée au pouvoir à la mort du président Bingu wa Mutharika et non élue), mène un dur combat pour rester à la présidence sur fond de difficultés économiques, alors qu'un scandale de détournement de fonds publics a éclaboussé son gouvernement.

Troubles lors des élections au Malawi, l'armée appelée à l'aide

Certains bureaux de vote ont ouvert avec dix heures de retards, suscitant parfois la colère d'électeurs criant à la machination. La commission électorale a en conséquence annoncé qu'on pourrait voter pendant trois heures supplémentaires. Des habitants frustrés de ne pas voir arriver le matériel électoral ont incendié au moins deux bureaux de vote à travers le pays. "C'est un chaos total. Ca fait partie du système pour frauder", a accusé Samuel Kapuka, candidat de l'opposition à la députation, alors que les bulletins n'ont pas été distribués à temps dans des bureaux de vote pourtant très proches des centres de la commission électorale. "Les forces armées vont se déployer pour renforcer la présence de la police", a annoncé en réaction le chef de la commission électorale, Maxon Mbendera. Bien que contestée, la présidente Joyce Banda pourrait profiter de l'éparpillement des voix de l'opposition. Mise en difficulté par un scandale de détournement de fonds, Joyce Banda estime que c'est parce qu'elle a lancé une campagne anti-corruption qu'il a été découvert et nie toute implication personnelle. Autre sujet de mécontentement: si les pénuries dont souffrait le Malawi ont largement disparu ces deux dernières années, la dévaluation imposée par la présidente a lourdement frappé la population au portefeuille. (Belga)

Nos partenaires