Trop d'élèves dans l'enseignement "spécialisé" ?

30/08/13 à 07:19 - Mise à jour à 07:19

Source: Le Vif

(Belga) On recourt de plus en plus à l'enseignement spécialisé pour régler le problème d'enfants au comportement "difficile", selon l'asbl Infor Jeunes Laeken, qui dénonce ce recours "abusif" dans les pages du quotidien Le Soir vendredi.

Trop d'élèves dans l'enseignement "spécialisé" ?

"En quinze ans, le nombre d'élèves intégrés dans le spécialisé a augmenté de 24 pc dans le fondamental et de 20 pc dans le secondaire", indique la responsable du centre, Chantal Massaer, qui met en cause le rôle joué par les PMS dans cette inflation et parle même d'abus de pouvoir. Et rappelle que les parents ont le droit de refuser de suivre la recommandation du PMS. Le président de la Ligue des droits de l'enfant, Jean-Pierre Coenen, parle lui de plus d'un millier d'enfants qui sont orientés chaque année vers l'enseignement spécialisé en raison d'un "handicap" social et non d'un "handicap" mental. Il évoque la pression des écoles, qui n'assument pas toutes leur obligation de remédiation. Or une solution existe, le dispositif de l'intégration scolaire, qui permet à l'élève qui présente des troubles d'apprentissage, et non un retard mental, de poursuivre sa scolarité "classique" tout en bénéficiant du soutien d'un professeur de l'enseignement spécialisé. (Belga)

Nos partenaires