Troisième report du verdict dans le procès de l'opposante rwandaise Ingabire

19/10/12 à 13:22 - Mise à jour à 13:22

Source: Le Vif

(Belga) La justice rwandaise a reporté pour la troisième fois vendredi son verdict dans le procès de l'opposante Victoire Ingabire, poursuivie notamment pour "complicité de terrorisme" et "propagation de l'idéologie du génocide".

Troisième report du verdict dans le procès de l'opposante rwandaise Ingabire

Le verdict est désormais prévu le 30 octobre, a déclaré le tribunal de Kigali qui juge Mme Ingabire, opposante notoire au président Paul Kagame. Le précédent report avait été décidé pour permettre à la Cour suprême rwandaise de se prononcer sur un recours de Mme Ingabire, qui contestait la constitutionnalité de la loi sur l'idéologie du génocide. La Cour suprême a rejeté jeudi ce recours. "Nous avions précédemment ajourné le verdict à la date d'aujourd'hui en espérant que la Cour suprême rende sa décision (...) le 5 octobre, cependant la décision de la Cour suprême a été annoncée hier 18 octobre", a expliqué vendredi la juge Alice Rulisa. "Dans ce contexte, nous avons besoin de plus de temps pour parvenir à un verdict clair." Le Parquet a requis la perpétuité contre Mme Ingabire, qui rejette les accusations portées contre elle et boycotte son procès. Présidente des Forces démocratiques unifiées (FDU), formation d'opposition non reconnue par Kigali, Victoire Ingabire, une Hutu, est incarcérée depuis octobre 2010 et poursuivie pour complicité de terrorisme, propagation de l'idéologie du génocide, sectarisme et divisionnisme, atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat, création d'un groupe armé avec l'intention de provoquer la guerre. Partie suivre une formation aux Pays-Bas peu avant que n'éclate le génocide des Tutsi en 1994, Mme Ingabire est revenue au Rwanda début 2010. Le jour même de son retour au Rwanda, l'opposante a demandé que les auteurs de crimes commis contre les Hutu en 1994 soient aussi jugés. (BERTRAND GUAY)

Nos partenaires