Trois policiers provisoirement suspendus à Molenbeek

12/03/14 à 15:46 - Mise à jour à 15:46

Source: Le Vif

(Belga) Trois policiers ont été temporairement suspendus par mesure d'ordre en attendant les résultats des enquêtes menées sur base d'une plainte introduite par une femme affirmant avoir été victime de violences policières le 4 mars dernier, à Molenbeek. Le collège de police en sera avisé officiellement lors de sa séance prévue jeudi, a indiqué mercredi la zone de police Ouest (Molenbeek, Ganshoren, Bercheme-Sainte-Agathe, Jette, Koekelberg).

Trois policiers provisoirement suspendus à Molenbeek

Le 4 mars dernier, trois patrouilles du service "Intervention" se sont présentées au domicile molenbeekois d'une famille afin d'y arrêter le fils de 17 ans recherché dans le cadre d'un dossier en flagrant délit. Ce dernier est bien connu des services de police pour plusieurs faits graves. A la vue des policiers, la soeur du suspect est sortie sur la voie publique, s'est mise à crier et a claqué la porte au nez des policiers qui, dans le cadre du flagrant délit, avaient un mandat pour rentrer dans la maison. Les policiers l'ont arrêtée administrativement pour trouble à l'ordre public. Elle a été écrouée jusqu'à 07h30 le lendemain matin et affirme avoir été maltraitée et humiliée par plusieurs policiers lors de la fouille préalable à son écrou. Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête judiciaire et la zone de police a également ouvert un dossier disciplinaire en interne. Des appels à manifester contre cette bavure potentielle circulent via sms et sur les réseaux sociaux. La commune décidera si une éventuelle manifestation sera autorisée. (Belga)

Nos partenaires