Trois musées publient une bible sur la photographie aérienne durant la 1e Guerre mondiale

19/12/13 à 17:45 - Mise à jour à 17:45

Source: Le Vif

(Belga) Trois musées renommés - le musée In Flanders Fields d'Ypres, l'Imperial War Museum (IWM) de Londres et le Musée royal de l'Armée et d'Histoire militaire (MRAH) de Bruxelles - ont uni leur efforts pour publier un livre "prestigieux" rassemblant des photos montrant combien la région du front dans le nord-ouest de la Belgique a été durablement marquée par la violence des combats.

Cet ouvrage, intitulé "La guerre vue du ciel. 1914-1918 Le front en Belgique" et publié par le Fonds Mercator, révèle aussi combien la photographie aérienne, une technologie relativement neuve à l'époque, fut rapidement considérée comme un instrument indispensable pour les services de renseignements militaires des belligérants. Les clichés étaient destinés à en savoir d'avantage sur les positions et les intentions de l'ennemi. "Le moindre mètre carré de la zone du front et de ses arrières a été, au moins une fois, photographié", souligne dans la préface du livre le professeur Jan Bourgeois de l'université de Gand (UGent). Aujourd'hui, ces photos offrent un regard unique sur la guerre et le développement du système des tranchées, les batteries d'artillerie et les abris bétonnés, mais aussi les lignes de chemin de fer, les terrains d'aviation ou les itinéraires d'évacuation sanitaire. Elles montrent aussi le déroulement des hostilités en Flandre, kilomètre par kilomètre, l'action dévastatrice du conflit et la destruction totale du paysage sur la ligne de front. L'ouvrage, constitué de photos fournies par les trois musées, présentent 130 études de cas constituant un ouvrage exceptionnel. Le MRAH possède l'une des plus grandes collections de photos aériennes au monde et la plus importante de Belgique, a rappelé jeudi son directeur général, Dominique Hanson, expliquant que de plus en plus de ces documents étaient consultables en ligne. (Belga)

Nos partenaires