Trois ans avec sursis pour avoir frappé sur la tête d'un prêtre retraité

12/12/12 à 19:02 - Mise à jour à 19:02

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal correctionnel de Mons a condamné mercredi Rosario M., âgé de 21 ans, à une peine de trois ans d'emprisonnement avec sursis probatoire. Le 9 août dernier, le jeune homme avait frappé à trois reprises sur la tête d'un prêtre retraité de 93 ans, à l'aide d'une pierre tombale, dans l'église de Jemappes.

Lors de son interpellation, le 6 septembre, il avait reconnu les faits. Il avait déclaré avoir agi de la sorte à la suite du refus d'un autre prêtre de l'aider financièrement pour l'achat de lunettes. Le tribunal a estimé que la prévention de coups et blessures était établie. Circonstance aggravante: les faits ont entraîné une incapacité permanente. La préméditation a aussi été retenue. Dans son jugement, le président Jean-Marc Ruchard évoque "une extrême violence dans un but unique de vengeance pour une raison futile". Il insiste également sur le caractère dangereux du profil psychologique du prévenu. "L'expert le décrit comme quelqu'un de narcissique se sentant comme le tout-puissant. Même ses parents parlent de lui comme quelqu'un de colérique." Le tribunal a estimé que la suspension du prononcé demandée à titre principal par la défense n'était pas appropriée. Il a donc condamné le prévenu à une peine de trois ans. Le président a toutefois tenu à prendre en considération l'absence d'antécédent et le jeune âge de Rosario. C'est pourquoi il a accordé le sursis probatoire pendant 5 ans pour ce qui excède la détention préventive. Il devra notamment suivre une formation contre la violence. (MUA)

Nos partenaires