Tribunal de 1ère instance Bruxelles - La Région bruxelloise demande la suppression des routes aériennes à la base des nuisances

10/07/14 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

Source: Le Vif

(Belga) Les avocats de la Région bruxelloise ont plaidé, jeudi, devant le tribunal de première instance de Bruxelles, la cessation de l'utilisation de deux routes aériennes définies par le plan Wathelet. Pour fonder sa demande, la Région a déposé trois rapports qui constatent de multiples infractions aux normes environnementales en matière de bruit en lien avec le survol des avions à Bruxelles ces derniers mois.

"Nous demandons au juge qu'il fasse cesser l'utilisation des nouvelles routes aériennes définies dans le plan Wathelet", a plaidé Me François Tulkens, conseil de la Région de Bruxelles-Capitale. Le demandeur pointe deux routes, celle dite du "virage à gauche", qui passe essentiellement au-dessus de la commune d'Etterbeek, et celle dite "du canal", qui traverse Bruxelles. "Depuis le 6 février dernier, les infractions aux normes concernant les nuisances sonores se sont multipliées selon les relevés des sodomètres. Donc, depuis l'utilisation des nouvelles routes du plan Wathelet, empruntées par les avions au départ de l'aéroport de Zaventem. Or, il n'y a eu aucune étude d'impact et il n'y a eu aucune consultation du public avant que ces routes ne soient définies par le secrétaire d'Etat à l'Environnement et à la Mobilité, Melchior Wathelet", a avancé Me Tulkens. La Région bruxelloise ainsi que plusieurs communes bruxelloises ont entamé une action devant le tribunal de première instance de Bruxelles contre le plan fédéral Wathelet concernant la définition des routes aériennes de l'aéroport national à Zaventem. (Belga)

Nos partenaires