Tribunal correctionnel de Namur - Quatre ans de prison pour avoir piégé des adolescentes sur Facebook

21/02/13 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Le Vif

(Belga) Nicolas D., 32 ans, a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Namur à quatre ans de prison avec sursis probatoire (de cinq ans) pour un tiers de sa peine pour avoir attenté aux moeurs de jeunes filles mineures, pour harcèlement par téléphone ou sur Facebook, et viol sur l'une d'elles.

Tribunal correctionnel de Namur - Quatre ans de prison pour avoir piégé des adolescentes sur Facebook

Les faits se sont déroulés pour la plupart en 2011. La maman d'une des victimes, M., 13 ans, avait découvert une cinquantaine de messages à caractère sexuel sur le GSM de sa fille. Le parquet avait relevé des conversations particulièrement malsaines avec plusieurs adolescentes sur Facebook notamment. "Je mentais sur mon âge et ça dérivait vite. Je leur demandais de faire des choses à caractère sexuel et de se dénuder", reconnaissait le prévenu. Il avait rencontré certaines de ces adolescentes. "Vous l'avez forcée à vous faire une fellation et à avoir un rapport sexuel dans un bois", a rappelé la juge en parlant de M. Le prévenu avait en outre déjà été condamné à Nivelles pour détention d'images pédopornographiques. Vu son comportement dangereux, le tribunal l'a condamné à une peine qu'il estime sévère avec un sursis probatoire pour un tiers. Parmi les conditions que Nicolas D. devra respecter à sa sortie de prison: trouver un emploi ou suivre une formation professionnelle ainsi qu'une formation socio-éducative et ne plus fréquenter de mineures physiquement ou virtuellement. La mère de M., constituée partie civile comme représentante légale de sa fille, recevra 7.500 euros à titre de dommage moral. (COR 715)

Nos partenaires