Tribunal correctionnel de Namur - Dix ans de prison ferme requis pour un violent car-jacking

08/11/12 à 16:08 - Mise à jour à 16:08

Source: Le Vif

(Belga) Le ministère public a requis jeudi dix ans de prison ferme à l'encontre de Bernard R. pour avoir car-jacké une voiture le 18 mai 2012, à 06h30, devant l'entreprise Brichart à Sombreffe. Le propriétaire du véhicule a été frappé avec la crosse d'un pistolet factice. Victime d'une fracture du crâne et du nez, d'une paralysie partielle et de troubles du langage, Léon L., ouvrier de 57 ans, est en incapacité permanente.

Tous deux en état d'ivresse, Bernard R. et un ami auraient suivi un véhicule durant plusieurs kilomètres jusqu'à ce que ce qu'il s'arrête. Seul, Bernard serait sorti du véhicule de son ami et aurait porté plusieurs coups au conducteur. "Cet acte ne se fait pas sur un coup de tête. On le suit et quelque chose se prépare. Quand mon client s'arrête, on va l'attraper par l'arrière et lui asséner des coups sur le crâne. Alors qu'il est à terre, on lui donne encore des coups de pied", a expliqué l'avocat des parties civiles, évaluant le préjudice à 50.000 euros. Ivre, le complice se souvient de peu de choses. Il dit avoir redémarré après avoir déposé Bernard qui ne l'aurait pas averti de ses intentions. Le substitut a requis une peine de cinq ans d'emprisonnement à l'encontre du second prévenu: "L'alcool a bon dos! On n'est pas passé loin de la mort." La défense a demandé un sursis probatoire. Jugement le 22 novembre. (CHN)

Nos partenaires