Tribunal correctionnel de Bruxelles - Suspension du prononcé requise pour un homicide

27/03/13 à 15:16 - Mise à jour à 15:16

Source: Le Vif

(Belga) Le ministère public a requis mercredi, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, la suspension du prononcé pour un jeune homme qui avait tué son frère d'un coup de couteau en 2011. Le procureur a notamment retenu l'excuse de provocation.

Les faits s'étaient déroulés dans une habitation du boulevard Émile Bockstael, à Laeken, dans laquelle vivaient trois frères. L'aîné avait quitté le Maroc pour venir vivre en Belgique en 2000. Il avait été rejoint par son frère, le prévenu, en 2004, puis par le cadet, la victime. Le 15 janvier 2011, ce dernier était rentré chez lui en état d'ivresse et avait provoqué une bagarre avec ses frères. Alors que l'aîné était ensuite sorti, le cadet s'en était pris au second, l'empêchant de quitter les lieux. Le prévenu avait alors saisi un couteau de cuisine, priant son jeune frère de le laisser s'en aller, mais ce dernier l'avait empoigné et le prévenu avait donné un coup. Ce coup s'était révélé mortel et la victime était décédée peu de temps après, dans la rue, devant la maison. Le ministère public a rejoint la défense, Me David Ribant, et a tenu compte du fait que le frère cadet était effectivement une personne violente et impulsive qui possédait déjà un important casier judiciaire en Belgique. Il a également considéré que le prévenu avait été provoqué et qu'il avait été profondément marqué par les conséquences de son propre geste. Jugement le 24 avril. (PVO)

Nos partenaires