Tribunal correctionnel d'Arlon - Vingt et un mois de prison pour avoir jeté des pavés sur deux policiers

21/02/13 à 13:34 - Mise à jour à 13:34

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal correctionnel d'Arlon a condamné jeudi, sur opposition, un Algérien de 28 ans, Ahmed A., à une peine de 21 mois d'emprisonnement et à payer 150 euros à titre de contribution au fonds spécial pour l'aide aux victimes d'actes intentionnels de violence et aux sauveteurs occasionnels.

Dans la nuit du 19 au 20 octobre 2012, à Aubange, le prévenu avait, avec sa bande, lancé des projectiles (pavés et bouteilles en verre) en direction de deux policiers qui voulaient contrôler l'un de ses camarades, dans la rue de Rodange. En décembre dernier, il avait été condamné par défaut à deux ans d'emprisonnement par le tribunal arlonais pour ces faits de rébellion armée avec concert préalable. Le 16 janvier, lors de son passage devant le juge Nazé, Ahmed A. avait nié avoir lancé les projectiles en direction des deux policiers. D'après le prévenu, ce sont les quatre autres Algériens arrivés sur place, et dont il dit ignorer l'identité, qui sont les auteurs de ces jets de pavés. Toutefois, pour le substitut du procureur du Roi d'Arlon, Pierre Rousseaux, aucun doute n'était permis quant à l'implication d'Ahmed A. dans cette affaire. Les policiers victimes des faits avaient reconnu formellement le prévenu comme l'un des auteurs des lancers de pierres. En colère face à la répétition d'actes criminels dans la commune aubangeoise au cours de la dernière année, le représentant du ministère public avait dès lors demandé au tribunal de faire preuve de la plus grande fermeté en confirmant le jugement prononcé. (PCA)

Nos partenaires