"Trésor nazi": 60 nouvelles oeuvres découvertes chez Gurlitt

11/02/14 à 16:01 - Mise à jour à 16:01

Source: Le Vif

(Belga) Soixante nouvelles oeuvres, dont des Monet et Renoir, ont été découvertes chez Cornelius Gurlitt, a annoncé mardi le porte-parole de cet octogénaire allemand propriétaire du "trésor nazi" révélé en novembre.

"Trésor nazi": 60 nouvelles oeuvres découvertes chez Gurlitt

"Plus de soixante oeuvres" ont été découvertes lundi dans une maison de Cornelius Gurlitt à Salzbourg (Autriche), a indiqué dans un communiqué Stephan Holzinger, le porte-parole de l'octogénaire chez qui plus de 1.400 oeuvres avaient déjà été retrouvées au domicile munichois (sud de l'Allemagne), dont des peintures probablement volées à des Juifs sous le nazisme. Concernant les nouvelles oeuvres découvertes lundi, "des experts, chargés par Cornelius Gurlitt, examinent s'il pourrait s'agir d'oeuvres éventuellement volées sous le nazisme. D'après un premier état des lieux, un tel soupçon ne s'est pas vérifié", affirme Stephan Holzinger. Ces nouvelles oeuvres ont été entreposées dans un lieu sûr pour éviter tout vol, est-il précisé dans le communiqué. Outre des oeuvres de Monet et Renoir se trouvent aussi, parmi elles, des Manet et un dessin de Picasso, a précisé M. Holzinger à l'AFP. Gurlitt, âgé actuellement de 81 ans, fils d'un marchand d'art au passé trouble sous le Troisième Reich, était apparu sur le devant de la scène en novembre quand fut révélé que plus de 1.400 oeuvres de maîtres, dont des Matisse et des Chagall, avaient été retrouvées dans son appartement de Munich en 2012. Cornelius Gurlitt, soupçonné de fraude fiscale et recel, a été laissé en liberté et fait l'objet d'une enquête judiciaire. L'affaire avait suscité un débat sur la restitution des oeuvres d'art volées aux Juifs sous le nazisme, les autorités allemandes ayant notamment été accusées d'avoir tardé à faire toute la lumière sur les possessions de Gurlitt. L'Allemagne souhaite par ailleurs se doter d'une loi facilitant la restitution d'oeuvres d'art volées par les nazis, consciente d'avoir jusqu'ici insuffisamment aidé les propriétaires légitimes à faire valoir leurs droits. (Belga)

Nos partenaires