Travail intérimaire: le gouvernement freine les contrats à la journée

30/11/12 à 16:26 - Mise à jour à 16:26

Source: Le Vif

(Belga) Le conseil des ministres a approuvé vendredi de nouvelles règles visant à assurer une meilleure protection des travailleurs intérimaires, lesquels représentent un actif sur huit en Belgique. Ces règles, qui seront d'application à partir du 1er avril prochain, découlent d'un accord intervenu en janvier dernier au sein du Conseil national du travail (CNT) par les partenaires sociaux.

Travail intérimaire: le gouvernement freine les contrats à la journée

Il doit assurer une meilleure protection à des dizaines de milliers d'intérimaires, notamment par une meilleure information et le contrôle sur le recours au travail intérimaire. Des contrats à la journée seront ainsi interdits auprès d'un même utilisateur, à moins de prouver qu'ils sont nécessaires à la survie de l'entreprise concernée. Le texte élargit en outre les conditions de recours au travail intérimaire. Celui-ci pourra dorénavant être utilisé comme forme de mise à l'essai de travailleurs, en vue d'un engagement permanent, avec quelques balises toutefois pour éviter les abus. Le travail intérimaire a connu une énorme progression en Belgique au cours des dernières décennies. Au nombre de 31.000 encore en 1980, les travailleurs intérimaires furent au nombre de quelque 547.000 en 2011, soit un actif sur huit en Belgique, pays qui figure dans le peloton de tête européen en ce domaine. (VIM)

Nos partenaires