Transfert de compétences - Vervoort rassure les néerlandophones sur une nécessaire concertation intra-bruxelloise

17/10/13 à 20:00 - Mise à jour à 20:00

Source: Le Vif

(Belga) Sous sa casquette de chef de l'exécutif de la Commission Communautaire Commune de Bruxelles, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort s'est attaché jeudi à rassurer les élus néerlandophones de la capitale au sujet des décisions à prendre pour la mise en oeuvre du transfert de nouvelles compétences essentiellement sociales et de santé à Bruxelles.

Transfert de compétences - Vervoort rassure les néerlandophones sur une nécessaire concertation intra-bruxelloise

Au-delà des inquiétudes exprimées devant les constats du dernier rapport sur l'état de la pauvreté à Bruxelles, ce dossier et les questions qu'il ne manque pas de susciter en matière de continuité de services a été évoqué par la plupart des intervenants dans le débat sur la déclaration de politique générale de Rudi Vervoort. Cette institution bi-communautaire est appelée à connaître un réveil survitaminé après le transfert, notamment de la gestion des allocations familiales, qui fera passer son budget, selon la députée Michèle Carthé (PS), de 90 millions à 1,2 milliards d'euros. Cette institution était pourtant destinée à une mort clinique à terme, dans le cadre de l'accord de l'Octopus par ceux-là même qui l'on récemment réveillée, si l'on en croit Michel Colson (opposition FDF). Les présidents des quatre partis francophones qui ont négocié la 6e réforme de l'État ont annoncé il y a quelques semaines s'être accordés sur la façon dont les compétences transférées seront exercées en Wallonie et à Bruxelles. L'annonce de liens intra-francophones renforcée dans ce contexte, a fait frémir certains néerlandophones de la capitale parmi lesquels le député bruxellois du CD&V Walter Vanden Bossche. Celui-ci a jugé cette démarche peu respectueuse de la communauté des flamands de la capitale et demandé à Rudi Vervoort de donner clairement sa lecture à ce sujet. "Je peux comprendre la surprise que la manière de communiquer des francophones a suscitée... Un autre message envers les Bruxellois eut été plus adéquat sachant que le dialogue entre ceux-ci est indispensable à la confiance entre les communautés", a répondu Rudi Vervoort. (Belga)

Nos partenaires