Traitement du SHUa - L'Inami évalue le nombre de remboursements supplémentaires à une trentaine

07/05/13 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Le Vif

(Belga) L'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami) estime le nombre de remboursements supplémentaires à une trentaine, après l'accord intervenu entre Alexion et la ministre fédérale de la Santé Laurette Onkelinx. Soliris, le médicament produit par Alexion, est déjà remboursé pour les patients souffrant d'hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN), mais pas encore pour ceux atteints du syndrome hémolytique et urémique atypique (SHUa), dont souffre le jeune Viktor. Ce sera le cas à partir du 1er juillet. Jusque là, Alexion prendra le traitement en charge.

L'Inami rembourse déjà le traitement à une trentaine de patients souffrant du HPN. "A partir du 1er juillet, une trentaine de patients souffrant du SHUa s'y ajouteront", explique Ludwig Moens, le porte-parole de l'Inami. La charge supplémentaire que cela représente pour la sécurité sociale ne peut pas encore être évaluée, fait savoir M. Moens. "La dose administrée, et donc le coût de celle-ci, dépend du poids du patient. Pour le moment, nous ignorons s'il s'agit surtout d'enfants ou d'adultes." Les patients souffrant du SHUa payaient jusqu'à présent leur médicament par leurs propres moyens. "Dans certains cas, l'hôpital ou le fabricant avance le prix du médicament. Certains patients pouvaient également être remboursés via le fonds spécial de solidarité. Trois demandes ont ainsi été approuvées, mais nous n'avons pas encore reçu de factures." (Belga)

Nos partenaires