Traite des êtres humains: les Etats-Unis épinglent la Thaïlande et la Malaisie

20/06/14 à 16:27 - Mise à jour à 16:27

Source: Le Vif

(Belga) Les Etats-Unis ont accusé vendredi la Thaïlande, la Malaisie et le Venezuela de ne pas lutter suffisamment contre la traite des êtres humains, dans un rapport annuel mondial assassin qui peut déclencher des sanctions de Washington.

Ces trois pays et la Gambie se retrouvent aux côtés de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord, au plus bas d'un classement mondial dressé chaque année par le département d'Etat. Bangkok et Kuala Lumpur, deux puissances d'Asie du Sud-Est, avaient été placées en 2013 sur une "liste de surveillance" américaine, avec la menace d'être rétrogradées en queue de peloton. "Nous avons chacun la responsabilité de faire de ce crime atroce et trop commun quelque chose qui le soit beaucoup moins", écrit le secrétaire d'Etat John Kerry dans ce rapport 2014, dénonçant "le fléau de la traite humaine". La lutte contre ces trafics est l'une des priorités du département d'Etat, au sein d'une administration Obama qui se veut en pointe sur les questions des droits de l'Homme. D'après l'Organisation internationale du travail (OIT), la traite des êtres humains représente 150 milliards de dollars de bénéfices par an, dont 99 milliards pour l'industrie du sexe. Des dizaines de millions de personnes en sont victimes. En Thaïlande, ils sont des dizaines de milliers à subir cette forme d'esclavage moderne. Il s'agit le plus souvent d'immigrés de pays voisins "forcés, contraints ou escroqués pour travailler ou pour être exploités dans l'industrie du sexe", dénonce le rapport, bouclé avant le coup d'Etat de la fin mai dans le royaume. La plupart sont exploités dans les industries de la pêche et du textile ou comme employés de maison. (Belga)

Nos partenaires