Trading ultra-rapide: une ONG compare l'industrie financière au lobby du tabac

17/09/12 à 13:02 - Mise à jour à 13:02

Source: Le Vif

(Belga) L'industrie financière met en oeuvre "un lobbying furieux" pour infléchir de nouvelles règles européennes sur le trading de haute fréquence, dénonce lundi l'ONG Finance Watch dans une tribune publiée par le Financial Times.

Une méthode privilégiée est de recourir à des études biaisées, comme l'a fait dans le passé l'industrie du tabac. Finance Watch, une organisation qui affirme vouloir mettre la finance au service de la société, craint que ce lobbying permette de modifier d'importantes propositions de réforme des marchés financiers. Baptisées Mifid 2, ces propositions cherchent à remédier à certains des abus constatés ces dernières années, notamment sur les dérivés de matières premières agricoles. Le trading de haute fréquence, ces transactions ultra-rapides réalisées par voie informatique, est également dans le collimateur. Mais les propositions visant à encadrer plus strictement ce que beaucoup considèrent comme de la pure spéculation sont contestées par des groupes d'influence d'origine britannique. "Parmi ceux qui s'opposent aux réformes, une technique privilégiée est d'inciter des chercheurs à mettre en cause les preuves sur lesquelles sont basées les propositions de réglementation", selon la tribune de Finance Watch. "En 2005 et 2006, de tels 'professeurs du tabac' nous disaient que les prix de l'immobilier américain étaient sous contrôle et que les produits financiers qui y étaient adossés étaient distribués efficacement. Nous savons comment cette histoire s'est terminée". Interrogé par Belga, un responsable de Finance Watch a mis en cause l'organisation Foresight, appuyée par le gouvernement britannique. Celle-ci exerce actuellement un lobbying très important avant le vote des Etats membres, attendu début octobre, a-t-il dit. Il cite notamment une étude réalisée pour Foresight par trois chercheurs, dont certains ont des intérêts dans le secteur et qui relaie intégralement les thèses de l'industrie. (VIM)

Nos partenaires