Trading ultra-rapide: le Parlement européen limite à 500 millisecondes

26/09/12 à 18:39 - Mise à jour à 18:39

Source: Le Vif

(Belga) La commission des Affaires économiques du Parlement européen a voté mercredi en faveur d'une limitation des échanges ultra-rapides de titres financiers par ordinateur (le "trading de haute fréquence"). Un amendement impose le maintien des ordres d'achat et de vente pour un minimum de 500 millisecondes.

Le trading de haute fréquence consiste, pour des opérateurs financiers, à chercher des gains grâce à des programmes informatiques qui effectuent des milliers d'ordres ultra-rapides (de l'ordre de quelques millisecondes). La technique n'est plus marginale: elle représenterait 60% des transactions aux Etats-Unis et 40% en Europe. Ses partisans affirment qu'elle permet d'améliorer le fonctionnement des marchés financiers en les rendant plus liquides. Ses détracteurs n'y voient qu'une forme de spéculation déstabilisatrice. Les eurodéputés ont voté mercredi une limitation de cette technique, dans le cadre d'un ensemble de mesures de réglementation des marchés financiers ("Mifid 2"). "En obligeant le maintien des ordres d'achat et de vente pour un minimum de 500 millisecondes, le Parlement met un sérieux frein au trading à haute fréquence", a commenté l'eurodéputé belge Philippe Lamberts (Ecolo), cité dans un communiqué. "Cependant nous regrettons que les eurodéputés n'aient pas été plus loin: la sagesse recommanderait d'interdire tout simplement ce type de trading". Le vote en commission doit être confirmé en séance plénière et surtout être négocié avec les Etats membres. "Il reviendra aux négociateurs du Parlement de défendre leurs positions face à un lobbying féroce du secteur financier, lequel rencontre trop souvent une oreille favorable au niveau du Conseil", estime M. Lamberts. (WAE)

Nos partenaires