Tout recours "criminel" à la force par Kiev "sapera le dialogue" à Genève

15/04/14 à 11:19 - Mise à jour à 11:19

Source: Le Vif

(Belga) Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a prévenu mardi à Pékin que tout ordre "criminel" des autorités ukrainiennes de recours à la force contre les insurgés pro-russes dans l'est de l'Ukraine ferait capoter le dialogue prévu jeudi à Genève.

Tout recours "criminel" à la force par Kiev "sapera le dialogue" à Genève

"Vous ne pouvez pas envoyer les chars et en même temps tenir un dialogue", a déclaré M. Lavrov. "Le recours à la force réduirait à néant l'occasion offerte par la réunion quadripartite à Genève" entre l'Ukraine, la Russie, les Etats-Unis et l'Union européenne pour tenter de dénouer la crise ukrainienne. "La Russie exige instamment (que l'Ukraine) cesse d'envoyer des forces dans le sud-est pour écraser les manifestations", a ajouté le ministre russe des Affaires étrangères, dans une conférence de presse commune avec son homologue chinois Wang Yi. Kiev a annoncé une "opération antiterroriste de grande envergure" pour reprendre la main face aux pro-russes qui tiennent des bâtiments publics dans une demi-douzaine de villes de l'Est. Aucune activité militaire loyaliste n'a cependant été constatée par l'AFP dans la région. "L'Ukraine propage des mensonges selon lesquels la Russie serait derrière les événements dans le sud-est (du pays). C'est un mensonge éhonté", a poursuivi le ministre russe des Affaires étrangères. Sergueï Lavrov est venu chercher à Pékin un soutien accru de la Chine sur la crise ukrainienne, dans un contexte de vives tensions entre Moscou et les pays occidentaux. (Belga)

Nos partenaires