"Tout le monde doit travailler 40 ans, sauf moi"

18/12/12 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

Source: Le Vif

(Belga) Une enquête menée par l'Agence flamande du Fonds Social Européen (FSE), qui a été dévoilée mardi, démontre que la moitié des Belges interrogés pense que tout le monde doit travailler au minimum 40 ans, mais seulement 26,5% entendent effectivement travailler jusqu'à 65 ans et plus.

L'Agence flamande du Fonds Social Européen a mené une étude sur la perception et les attentes qu'avaient les Belges par rapport à leur situation professionnelle actuelle et future. D'après l'enquête, 49,9% des Belges estiment que tout le monde devrait travailler 40 ans pour avoir droit à une pension complète. Seul un quart des répondants est cependant prêt à travailler jusqu'à 65 ans et plus. Les résultats mettent en exergue des différences frappantes selon les catégories d'âge interrogées. Travailler 40 années est important pour 58,6% des plus de 51 ans, mais seulement pour 41,9% des moins de 20 ans. Un pourcentage qui chute encore (35,8 %) pour les adolescents sondés sur la perspective de devoir travailler jusqu'à 65 ans et plus. "Les préretraites constituent un grand problème aux yeux des sondés, mais il est exagéré de parler d'un sentiment de solidarité. Le mot d'ordre serait plutôt le suivant: chacun doit travailler 40 ans, sauf moi", ont conclu les enquêteurs. Selon d'autres critères démographiques, l'étude démontre aussi que les femmes (23,2%) sont moins enclines à travailler jusqu'à 65 ans et plus que les hommes (30%). Il en est de même pour les personnes peu qualifiées (23%) et hautement qualifiées (29,4%). L'étude a été menée par le bureau 'Bexpertise' auprès de 4.000 Belges âgés de 16 à 65 ans. (DEL)

Nos partenaires