Tous les aéroports du pays devront payer davantage, affirme Wathelet

24/05/13 à 09:00 - Mise à jour à 09:00

Source: Le Vif

(Belga) Tous les aéroports du pays bénéficiant des services de Belgocontrol, le gestionnaire du trafic aérien, devront contribuer davantage et l'organisme lui-même améliorer sa gestion afin de retrouver des finances saines, a affirmé vendredi le secrétaire d'Etat à la Mobilité Melchior Wathelet.

Tous les aéroports du pays devront payer davantage, affirme Wathelet

Les dirigeants de Belgocontrol ont tiré la sonnette d'alarme dans une lettre adressée au gouvernement, après une perte de 13 millions d'euros en 2012. Ils craignent la faillite en 2014. Le financement est au centre d'une querelle communautaire sur fond de concurrence entre aéroports. Au nord du pays, certains estiment que les aéroports wallons (Liège et Charleroi) paient trop peu de redevances par rapport à l'aéroport national de Bruxelles (Zaventem). Ce n'est que "partiellement vrai", a observé Melchior Wathelet (cdH) sur Bel-RTL. Il relève que si les aéroports wallons et Bruxelles-national devraient certes payer plus, les aéroports flamands eux paient encore moins que les wallons. Au final, "tous les aéroports vont devoir payer plus pour les services offerts par Belgocontrol". Il faudra aussi revoir le système des vols exonérés. Enfin, Belgocontrol doit améliorer sa gestion. Ce n'est qu'avec ces éléments que l'on peut retrouver des finances saines, a estimé M. Wathelet. Les problèmes budgétaires de Belgocontrol sont connus de longue date. Ils sont liés notamment aux règles européennes garantissant la gratuité du contrôle aérien pour les vols officiels, nombreux à transiter par Bruxelles. Les redevances versées par l'aéroport de Bruxelles-Zaventem sont aussi sous tension en raison de la décision du gouvernement de ne plus les indexer après 2001. La répartition des charges a été définie dans un accord de coopération en 1989, mais les négociations pour le réviser n'ont pas abouti. (Belga)

Nos partenaires