Toujours plus de nouvelles drogues en Europe, saisies importantes en Belgique

15/11/12 à 13:07 - Mise à jour à 13:07

Source: Le Vif

(Belga) Quarante-neuf nouvelles substances psychoactives ont été détectées l'an dernier par le système d'alerte précoce européen, indique le rapport annuel 2012 de l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT), publié jeudi. Il s'agit d'un nouveau record, pour la troisième année consécutive (24 en 2009, 41 en 2010). Des saisies importantes de drogue ont été opérées en 2010 en Belgique, qui reste un centre de distribution de la résine de cannabis.

Selon le rapport, l'Afghanistan aurait remplacé le Maroc comme premier producteur de résine de cannabis dans le monde. Le Maroc resterait toutefois le principal fournisseur de cette drogue en Europe. La résine marocaine est introduite via la péninsule Ibérique. La Belgique et les Pays-Bas jouent le rôle de centres secondaires de distribution et de stockage. Les saisies mondiales de 1-phényl-2-propanone (P2P, BMK), qui entre dans la composition d'amphétamines comme le speed, ont quintuplé, passant de 4.900 litres en 2009 à 26.300 litres en 2010. Cette année-là, 5.000 litres de cette substance ont été saisis en Belgique, soit un cinquième du total mondial déclaré à l'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS). La Belgique serait devenue le second producteur d'amphétamines en Europe, après les Pays-Bas mais devant la Pologne. En 2010, 28 sites de fabrication ou de stockage ont été mis au jour dans l'UE. En outre, des comprimés d'ecstasy fortement dosés, contenant plus de 130 mg de MDMA, ont encore été signalés en 2010 dans plusieurs pays européens, dont la Belgique. Enfin, en ce qui concerne les nouvelles substances psychoactives, des installations de production ont été démantelées en Belgique, en Irlande, en Pologne et aux Pays-Bas. (VIM)

Nos partenaires