Tirs de roquettes et frappes aériennes reprennent en pleine trêve

19/08/14 à 17:15 - Mise à jour à 17:15

Source: Le Vif

(Belga) Les hostilités menaçaient de repartir mardi dans la bande de Gaza après la reprise des tirs de roquettes palestiniennes et des frappes de représailles israéliennes, au moment même où les deux belligérants négociaient la prolongation d'un cessez-le-feu.

Tirs de roquettes et frappes aériennes reprennent en pleine trêve

Ces tirs et ces frappes sont les premiers actes de guerre depuis la nuit du 13 au 14 août, quand les deux belligérants s'étaient livrés à une brève démonstration de force. Mais le cessez-le-feu instauré le 11 août avait globalement été respecté depuis cette date. On ignore dans un premier temps si les tirs et les raids de mardi représentent un accès de fièvre temporaire ou s'ils annoncent une reprise dans toute leur intensité de combats qui ont tué plus de 2.000 Palestiniens et près de 70 Israéliens depuis le 8 juillet. Mais ils ont conduit Israël à rappeler ses émissaires dépêchés au Caire pour négocier avec les Palestiniens la prolongation d'un cessez-le-feu censé expirer ce mardi à minuit. Trois roquettes tirées de Gaza ont visé le sud d'Israël dans l'après-midi et sont tombées dans des zones non-habitées près de Beersheva, à une quarantaine de kilomètres de Gaza, a indiqué l'armée. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a aussitôt ordonné à l'armée de riposter et "de frapper les cibles terroristes à Gaza", a dit un responsable. Aussitôt, l'armée a frappé dans les environs de Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza, selon les témoins et les forces de sécurité palestiniens. Aucune victime n'a été rapportée dans un premier temps de part et d'autre. (Belga)

Nos partenaires