Tihange 2 et Doel 3 à l'arrêt - "Interdire l'exploitation d'un réacteur s'il subsiste un doute"

26/03/14 à 15:43 - Mise à jour à 15:43

Source: Le Vif

(Belga) Une installation nucléaire ne peut être exploitée s'il subsiste le moindre doute autour de sa fiabilité, a indiqué mercredi Inter-Environnement Wallonie dans un communiqué, après la nouvelle mise à l'arrêt des réacteurs Doel 3 et Tihange 2, annoncée mardi soir par Electrabel. Les éléments avancés pour expliquer cette interruption "rejoignent les craintes exprimées par les associations environnementales pour s'opposer au redémarrage de ces deux installations en mai dernier", commente IEW.

"Cet événement confirme et renforce les inquiétudes relatives à l'état des centrales belges en général et de ces deux réacteurs en particulier. Au regard de la menace que cette situation fait peser sur des centaines de milliers de personnes potentiellement impactées en cas d'accident, IEW demande que tout doute sur la fiabilité d'une installation nucléaire soit désormais considéré comme rédhibitoire à son exploitation", ajoute IEW. L'association de défense de l'environnement demande encore "qu'à l'avenir l'exploitant et l'autorité de contrôle (Agence fédérale de contrôle nucléaire, NDLR) disposent de toutes les informations nécessaires pour établir la preuve irréfutable de la fiabilité des cuves incriminées avant d'éventuellement relancer les réacteurs". Greenpeace estime, de son côté, que Doel 3 et Tihange 2 "peuvent et doivent être définitivement fermés". La cuve d'un réacteur est un "composant crucial" de la sécurité de toute l'installation nucléaire. "Si son intégrité n'est pas de 100%, alors l'arrêt définitif est la seule option", commente l'organisation. Elle plaide pour une transition accélérée vers une politique énergétique efficace et renouvelable afin de prévenir tout problème de sécurité en matière d'approvisionnement. "Des centrales nucléaires que l'on peut qualifier de graduellement obsolètes engendrent une augmentation du risque de mise à l'arrêt inopinée pour des raisons techniques et de sécurité." (Belga)

Nos partenaires